Informations

2A à Zaide Informatique change de tête

Posté par:

Je devrais dire, 2A à Zaide change de tête pensante ou plus communément, 2A à Zaide change de main.

En juillet 2007 naissait 2A à Zaide Informatique à la suite d’un licenciement économique.

Plus de dix ans plus tard grâce à la fidélité de mes clients avec lesquels j’ai tissé des liens de confiance et des relations qui vont au-delà du business, 2A à Zaide a passé sans encombre les différentes crises en restant bien campée sur ses jambes, regardant droit devant sans se soucier des agitations boursières et économiques.

Déjà 10 ans, qui l’eut cru ? Finalement, le fait de rester « petit » a permis à 2A à Zaide de se frayer un chemin au milieu des encombres et de garder le cap.

Aujourd’hui le temps est donc venu de passer le flambeau de 2A à Zaide Informatique à Monsieur Thierry Berruer qui compte bien continuer à faire évoluer la structure. C’est vraiment un grand plaisir pour moi de confier « mon bébé » à une personne sérieuse, en qui je donne toute ma confiance. Son expérience dans le domaine informatique ne laisse aucun doute quant à la continuité du service offert.

Je suis heureux de lui offrir la possibilité de réaliser son rêve d’entrepreneuriat, mais aussi d’avoir trouvé une personne serieuse pour prendre la relève. J’aurai considéré mon départ comme un échec si personne ne s’était porté volontaire. J’aurais été fortement attristé d’abandonner cet édifice construit de mes mains et de laisser mes clients à la rue sans personne vers qui se retourner.

Parmi la quinzaine de candidatures qui m’a été proposée par l’intermédiaire du CCI et de la Chambre de métiers, j’ai donc choisi M Thierry Berruer, de par sa proximité, son expérience et aussi grâce au « feeling ». Dès le premier rendez-vous, j’ai tout de suite senti que Thierry était la bonne personne, son enthousiasme et sa motivation mais aussi son regard quant à la perspective de reprendre les commandes du navire. « 2A à Zaide Informatique m’attendait » m’a-t-il déclaré. Il gardera la même ligne de conduite et saura, sans aucun doute, vous offrir le meilleur de lui-même.

Pourtant rien n’était gagné d’avance, « Cela n’intéressera personne ! » me disait-on d’un revers de main. Peut-être, mais qui ne risque rien n’a rien. Pour le coup, je ne risquais assurément pas grand chose, juste le coût d’une petite annonce sur un site de mise en relation professionnelle. Pour moi, c’était inconcevable de ne rien tenter et de « lâcher l’affaire » les bras ballants, la tête basse. Dans la vie, rien n’est perdu d’avance, comme il se dit, « Ce ne sont pas les conseilleurs qui sont les payeurs ». Alors finalement j’ai écouté ce que disant mon cœur, j’ai écouté ce que disait mon fort intérieur comme il est de mon habitude, le résultat en a été plus que positif.

Aujourd’hui, je remets officiellement les clés de « la boutique » à Thierry en lui souhaitant longue vie et courage, gérer sa propre entreprise n’est pas tous les jours une chose simple mais c’est aussi très plaisant quand on est passionné par son métier.

Après 43 années au service des autres par l’intermédiaire de mes différentes activités professionnelles, je vais enfin pouvoir m’occuper de moi et des miens.

En effet toute ma carrière professionnelle a été orientée dans les domaines du service, du dépannage et de l’entretien matériel avec dans la plupart du temps des astreintes 24h/24h, 7j/7j, chose qui est parfois difficile à gérer pour une vie familiale sereine. On finit parfois par s’oublier sois même en donnant la plupart de notre temps à « jouer » les sauveurs, en partant remettre en service tel ou tel matériel défectueux, quel que soit le temps et l’heure. Cela ne laisse pas beaucoup de temps aux loisirs et à la créativité, on se dit, « On verra cela plus tard »…

Non je ne me plein pas, c’est un choix de vie. C’est aussi le prix à payer pour une certaine liberté d’action non contrainte à un bureau et à des horaires fixes.

Aujourd’hui je regarde mon petit bureau ambulant s’éloigner, avec un léger pincement au cœur certes, mais aussi plein de joie et d’espoirs sachant que l’aventure ne s’arrête pas là.

Et bien voilà, « Plus tard » frappe à ma porte et je vais enfin pouvoir prendre le temps de faire ce qu’il me plait. Faire ce que je n’ai jamais commencé, continuer ce que j’ai entrepris, terminer ce que j’ai débuté, prendre le temps de respirer, m’occuper de moi mais toujours un petit peu des autres, on ne change pas sa nature comme ça.

Amicalement

Daniel Delevoye

0
  Articles en relation
  • No related posts found.

Ajouter un commentaire


HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com